• Eléna

Pression sociale pendant le confinement

Depuis le début du confinement, il y a beaucoup de messages qui circulent sur les réseaux sociaux en mode « il faut en tirer profit ». Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Est-ce qu’en étant coincé chez soi pendant quelques semaines il faut atteindre ses objectifs de perte de poids, devenir ultra souple, cuisiner des plats ultra sain (mais pas trop compliqué en même temps parce qu’il faut faire avec les moyens du bord), apprendre une nouvelle langue, regarder un maximum de documentaires, trier et ranger toutes ses affaires, faire de la méditation, du yoga et devenir la personne la plus zen que vous connaissez ? Le tout en étant super créatifs, ne jamais s’ennuyer et avoir fait du sport tous les jours ? J’ai peut-être moi-même véhiculé cette pression du « il faut absolument en tirer profit », et d’ailleurs j’en ai ressenti les effets. Je me suis observée avoir des pensées telles que : « quand les gens vont me revoir il faut à tout prix qu’ils voient la différence ». Mais what ? La seule chose dont les autres vont se réjouir de voir à la fin du confinement c’est vous. Pas ce qui a changé pendant le confinement.


Je suis cependant convaincue que tous les messages qui circulent sont là pour vous inspirer et pour vous motiver à faire des choses, car il est très facile de voir les jours défiler, en pyjama dans son canapé alors qu’on avait des trucs à faire. Encore une fois, je ne vous dis pas que c’est une mauvaise chose, mais il y a des gens -j’en fait partie- qui ont besoin d’un petit coup de pouce pour se motiver quand ils sont (seuls) chez eux.


Nous vivons actuellement une période assez stressante. J’ai reçu pas mal de témoignages, et la situation n’est pas facile à vivre pour la majorité d’entre vous. Pour certains, le confinement revient à beaucoup changer leurs habitudes ; habitudes qui sont nécessaires au bon déroulement de leur quotidien. Certains d’entre nous accordent une importance particulière à aller faire un tour dehors, peut être aller marcher ou courir dans la nature, d’aller voir des amis ou avoir quelques échanges sociaux tout simplement. Il y a des gens pour qui c’est très stressant de devoir restez chez eux, même s’ils ne manquent de rien. Il y en a pour qui rester entre quatre murs revient à se sentir oppressé et enfermé. Il y en a pour qui le contact virtuel ne suffit pas. Il ne s'agit donc pas seulement du problème de l'ennui.

Si nous devons rajouter à tout cela une pression sociale pour devenir (ou rester) la meilleure version de nous-même à tout prix, on se met des bâtons dans les roues pour bien vivre ce confinement, et pour pouvoir en tirer le meilleur, chacun à notre manière.

Ma réponse à tout cela, c’est de faire du sport si vous en ressentez le besoin, si vous voulez vous défouler, vous dépenser un peu ou simplement pour donner un petit coup de pouce au moral (oui, ça aide vraiment). Ne faites pas du sport pour faire comme ceux que vous voyez sur Instagram. Cependant, je ne peux que vous conseiller de bouger un peu quand même pour votre santé, mais faites ce qui vous fait vraiment plaisir : quelques étirements, une séance de pilâtes, mettez de la musique et dansez… Concernant l’alimentation, pas besoin de vous mettre une pression monstre non plus… Vous avez peur de trop manger par rapport à votre activité ? Comparer vos journées à la maison avec vos journées hors confinement et soyez honnête avec vous-même… N’êtes-vous pas assis dans la voiture, assis au boulot et allongé le reste de la journée ? Ça ne doit pas faire une différence monstre ! (Sinon, vous pouvez écouter votre corps et lui donner juste ce dont il a besoin, ou réajuster un peu à la baisse si jamais ça peut faire une différence pour vous).

C’est une façon positive de voir les choses quand on se dit qu’on va profiter de ce temps pour faire toutes les choses qu’on n’a pas le temps de faire d’ordinaire, mais ce n’est pas grave si tout n’est pas fait en une semaine… au contraire, faites durer le plaisir ! Faites aussi ce qui vous fait envie sur le moment, qui ne sont pas une obligation mais qui vous fera vraiment plaisir.

Personnellement, ce confinement me force à être plus face à moi-même que d’ordinaire, et la situation est propice à faire remonter pleins d’émotions et de sentiments qui sont parfois un peu désagréables. Je me sens fragile et vulnérable, et je ressens beaucoup de tristesse et de compassion pour les autres. Mon cœur va aux défunts et aux familles des malades et je suis un peu stressée de l’évolution des choses. J’ai évidemment un peu peur pour ma famille et tous ceux que j’aime et tout cela me prend quand même beaucoup d’énergie. Je vous demanderais de prendre du temps pour vous reposer. Nous sommes tous dans la même situation (situation qui nous ai pour la plupart inconnue et que nous devons apprendre à maitriser) et nous devons faire preuve de compréhension et être un peu plus doux et indulgent avec nous-même.


Pour gérer ces périodes particulières il faudrait prendre son temps, se changer les idées, se sentir soutenu et connecté. Il faudrait faire des activités qui nous font du bien et qui font passer le temps. Il faudrait aller se coucher en se disant « j’ai encore passé la journée chez moi, mais c’était une belle journée. » Il faudrait rester au courant de la situation pour se sentir investi, mais pas trop non plus pour se protéger. Il faudrait trouver le moyen de s’évader un peu, de partager avec les autres, de transmettre ce qu’on aime et ce pour quoi on est reconnaissant. Il faudrait essayer de rester positif et de se dire qu’on a quand même pas mal de chance. De pouvoir lever son téléphone et de prendre des nouvelles de nos amis ; de pouvoir voir nos proches en visio ; d’avoir le moyen de faire passer tellement de belles choses ; des mots qui font du bien mais aussi des sourires réconfortants.

Je ne me suis jamais sentie aussi proche de vous, et pourtant je n’ai pas l’intention de changer ce que je choisi de vous montre de ma vie. Je continuerais à vous partager ma séance de sport à la maison parce que ça me fait du bien. Je continuerais à vous montrer mes assiettes parce que c’est ce qui me fait le plus plaisir. Je continuerais à vous parler de choses importantes pour moi parce que c’est ce qui m’anime. Vous pouvez vous désabonner des comptes qui vous mettes la pression, qui vous font douter de votre valeur, ou qui vous fait remettre en question vos choix et votre mode de vie. Ce qui défile sous vos yeux ont de l’importance et influencent vos pensées- et donc votre mood- et donc vos actions. Les réseaux sociaux regorgent de personnes qui diffusent de la positivité et des messages magnifiques et qui vous feront rêver, dans le bon sens du terme.

Je suis ouverte à la discussion et à vos retours. Dites-moi ce que vous pensez de tout ça !

Je vous souhaite un bon confinement à tous, et un grand merci à tous ceux qui vont rester chez eux et qui sauveront des vies.

Je vous envoie toutes mes bonnes ondes, ma patience et mon courage. Love, Elena

58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout